Le Wattoluempiade, les Jeux olympiques… en pleine boue

En Allemagne, le Wattoluempiade est une compétition sportive qui regroupe le volley-ball, le handball, le football et le Sledge Racing. Les participants jouent à ces sports dans la boue. (Image d’en-tête : © avax.news)

© avax.news

En Allemagne, dans la ville de Brunsbuettel, on peut assister aux Jeux olympiques de la boue. Le Wattoluempiade ne se déroule pas sur un terrain de jeu ordinaire, mais plutôt dans de la boue.

© avax.news

Le principe est exactement le même que les Jeux olympiques classiques. Plus les joueurs en sont recouverts, plus il est difficile pour eux de se déplacer, ce qui rend cette discipline encore plus intéressante.

Des règles similaires mais un terrain différent 

Le Wattoluempiade regroupe plusieurs sports d’équipe : le volley-ball, le football et le handball. Ces sports se jouent dans leurs règles classiques. 

Pourtant, une seule différence réside : le terrain. En effet, il est rempli de boue. Et pas n’importe laquelle !

© avax.news

Le Wattoluempiade se joue près des rivières. Ainsi, le terrain est super glissant, visqueux et très irrigué, faisant monter la gadoue jusqu’aux genoux, voire jusqu’aux hanches !  

Plusieurs équipes s’affrontent alors durant cette compétition. En plus, la boue rend le jeu bien difficile, et se déplacer rapidement ou contrôler une balle est beaucoup plus compliqué. Mais c’est cette difficulté qui rend le Wattoluempiade unique et hors norme ! 

© avax.news
D’autres sports se jouent dans la boue 

En plus des sports d’équipe, le Wattoluempiade intègre aussi le Sledge Racing. Ce dernier consiste à ce que les joueurs se lancent dans une course de luges. En effet, ils la poussent, en la faisant glisser sur la boue, tout en courant de toutes leurs forces

À la fin de chaque match et de chaque course, tous les joueurs sont totalement couverts de boue, de la tête aux pieds. À tel point que l’on ne les reconnaît même plus.

© avax.news

De nouveaux sports qui mélangent plusieurs disciplines sont en préparation. Le Wattoluempiade n’a pas fini de nous surprendre. 

© avax.news
Soutenez Rélocos sur Tipeee