Le Sarcoramphe roi, alias le vautour pape

Le grand vautour pape à la tête colorée vit dans le sud de l’Amérique. Cet oiseau dépourvu d’odorat plane très haut à la recherche d’autres charognards pour repérer les cadavres. (Image d’en-tête : © edmondlafoto / Pixabay)

© Anderson cristiano hendgen, CC BY-SA 4.0, via Wikimedia Commons

Faciès coloré, bec en crochet rouge et noir et bourrelets de peau jaune. Le vautour pape ou sarcoramphe roi est unique et discret. Il vit dans les forêts tropicales d’Amérique Centrale et du Sud. Dépourvu d’odorat, il plane très haut pour repérer des cadavres. C’est pourquoi, il est souvent le dernier à accéder à la charogne dont il mange la peau et les parties les plus coriaces.

© futura-sciences.com
Un physique atypique 

Le vautour pape est une espèce de grands vautours, reconnaissable de ce fait par sa caroncule jaune au-dessus du bec. Cette excroissance existe aussi bien chez le mâle que chez la femelle. En plus, il possède un faciès très coloré et un bec en crochet rouge et noir.

Sa tête est couverte d’une peau nue et ridée à la fois rouge, jaune et grise. Ses yeux sont également cerclés de rouge. En plus, le cou nu est entouré d’une collerette gris-noir. En fait, le dos et la partie supérieure des ailes recouvrant les épaules sont blancs teintés de fauve. 

© fr.wikipedia.org

La partie inférieure des ailes, le croupion et la queue sont noirs. Enfin, le dessous est entièrement blanc au milieu duquel on peut noter la présence d’une poche pectorale de peau rose

Un oiseau sacré messager des dieux dans la culture maya 

Le sarcoramphe roi faisait partie intégrante de la culture maya. En effet, c’est à travers son image, bien discernable avec sa caroncule sur le bec, qu’était représenté Cozcacuauhtli, le treizième jour du calendrier de cette civilisation mésoaméricaine.

© Rbeaud, CC BY-SA 4.0, via Wikimedia Commons
Soutenez Rélocos sur Tipeee