Le langage des mouches et des éventails au XVIIIe siècle

Au XVIIIe siècle, la communication entre les femmes et les hommes était beaucoup plus compliquée qu’aujourd’hui. Ainsi, le langage des mouches et des éventails permettait aux femmes de faire passer des messages on ne peut plus qu’explicites. (Image d’en-tête : © The dreamstress.com)

© Sothebys.com  

Tenir un éventail dans la main droite, ou dans la main gauche, en l’air, au niveau de la poitrine. Ou bien, avoir une mouche sur le front, en haut de la joue ou près de l’œil. Autant de positions différentes pour ces deux « objets » qui ont pourtant chacune leur propre signification.

© Antiquites en France.com 
L’éventail, un outil presque indispensable pour communiquer 

L’éventail était un véritable outil de communication. Il facilitait ou freinait les ardeurs des messieurs de la Cour. Voici quelques significations :

  • Si l’éventail était : dans la main droite face au visage, cela voulait dire : « Suivez-moi ». 
  • Poser contre l’oreille gauche : « Je désire que vous me laissiez tranquille ».
  • Le faire tournoyer dans la main gauche : « Nous sommes surveillés ».
  • Si la dame le faisait glisser dans la main, cela voulait dire : « Je vous hais ».
  • Si elle le glissait sur sa joue et le posait sur son menton, elle signifiait : « Je vous aime ».
  • Toucher l’extrémité du doigt : « Je désire vous parler ! »
  • Le poser immobile sur la joue droite : « Oui ».
  • Si elle le posait immobile sur sa joue gauche alors elle voulait dire : « Non ».
  • S’éventer lentement : « Je suis mariée ».
  • S’éventer rapidement : « Je suis fiancée ».
  • Le poser sur les lèvres : « Embrassez-moi ». 

Autant de messages que ces messieurs étaient bien obligés de comprendre. 

© Osama Shukir Muhammed Amin FRCP(Glasg), CC BY-SA 4.0, via Wikimedia Commons
Les mouches, un « outil » tout aussi efficace pour faire passer des messages

Tout comme les éventails, les mouches servaient aussi à communiquer. Mais leur utilisation était plus facile, surtout pour les dames. Elles pouvaient changer son emplacement autant qu’elles le voulaient. Lors des soirées, certaines avaient de ce fait la boîte à mouche avec elles.

Déjà connues au XVIIe siècle, c’est en fait au XVIIIe siècle que les mouches vont devenir les symboles de la parure et de la féminité. Selon leur emplacement, le message n’était bien évidemment pas le même. 

En utilisant à la fois l’éventail et les mouches, une dame pouvait ainsi faire passer des messages on ne peut plus clairs. 

© Carnet d’histoire 
Soutenez Rélocos sur Tipeee