L’albinisme, une maladie génétique rare qui touche aussi les animaux

Une naissance de mammifères sur 100 000 donne un bébé qui souffre d’albinisme. Comme chez les humains, cette déficience génétique rare est due à l’incapacité à produire de la mélanine. (Image d’en-tête : © pen_ash / Pixabay)

© marshmallowcatsbr.blogspot.com

Voir évoluer dans la nature, une girafe, un gorille ou un écureuil albinos, c’est très rare. En effet, comme chez les humains, les naissances qui donnent des bébés albinos sont infimes. Chez les mammifères, un animal sur 100 000 est albinos. 

© marshmallowcatsbr.blogspot.com

Comme les humains, les animaux albinos ne sont pas capables de produire de la mélanine. Ils naissent donc avec une robe ou des plumes blanches incolores.

© marshmallowcatsbr.blogspot.com

En plus, sans mélanine qui protège des rayons UV nocifs, ces animaux très sensibles au soleil. Ils sont exposés à des risques de coups de soleil et de cancer de la peau. À cause de leur couleur blanche, les animaux albinos ne survivent pas longtemps dans la nature

Des chances de survie pratiquement nulles  

Les animaux atteints d’albinisme survivent rarement longtemps dans leur habitat naturel. En effet, avec leur couleur différente du reste du groupe ou de la famille, ils sont rejetés.

© marshmallowcatsbr.blogspot.com

Ainsi, les prédateurs peuvent les sortir rapidement de leur horde. Les familles et les groupes sociaux les excluent parce qu’ils ont l’air étrangers. En captivité, les animaux albinos s’en sortent mieux et leur chance de survie sont nettement supérieures.

© marshmallowcatsbr.blogspot.com

L’albinisme s’accompagne souvent d’une déficience visuelle ou même de cécité. C’est pourquoi, la chasse ou l’accouplement deviennent beaucoup plus difficiles. Pourtant, certaines espèces s’en sortent mieux que d’autres. C’est le cas du paon albinos qui attire très bien les femelles.

© Assy / Pixabay
Différents types d’albinisme 

Chez les animaux, l’albinisme peut se présenter sous différents types. Tout d’abord, il y a l’albinisme oculaire, qui, comme son nom l’indique, présente un manque de pigmentation uniquement dans les yeux.

© marshmallowcatsbr.blogspot.com

Ensuite, il y a l’albinisme complet. Celui-ci affecte la peau, le pelage ainsi que les yeux. Ainsi, ces derniers montreront différentes tonalités de couleurs pâles, allant du blanc jusqu’au rose. 

© marshmallowcatsbr.blogspot.com

Enfin, les albinismes oculo-cutané de type 2, 3 et 4. Ces trois-là sont quasiment identiques. Ils présentent un individu avec une pigmentation normale sur certaines parties du corps et sur d’autres, quelques taches blanches

© marshmallowcatsbr.blogspot.com
Soutenez Rélocos sur Tipeee