Ils s’évadent d’Alcatraz et se remplacent par des mannequins

Le 11 juin 1962, Clarence, John Anglin et Frank Morris s’évadent de leur cellule de la prison d’Alcatraz. Ainsi, au moment de partir, ils placent dans leur lit des mannequins en papier mâché pour tromper les gardes. (Image d’en-tête : © bg.billing4.net)

© fr.m.wikipedia.org

Une évasion qui semblait impossible. Pourtant, dans la nuit du 11 juin 1962 Clarence, John Anglin et Frank Morris s’évadent de la prison d’Alcatraz. Les trois prisonniers préparent leur évasion pendant deux ans. Une période durant laquelle ils construisent un radeau et creusent un trou dans leur cellule avec des outils volés

© bg.billing4.net

Lorsqu’ils partent, les individus placent dans leur lit des mannequins en papier mâché avec des cheveux humains pris chez le barbier de la prison pour tromper les gardes

© artsandculture.google.com

Les trois hommes quittent leur cellule, rejoignent le toit puis embarquent sur leur bateau de fortune. Après les recherches, les autorités américaines considèrent qu’ils se sont noyés dans la baie. Un moyen de ne pas reconnaître qu’il est possible de s’évader d’Alcatraz selon les neveux des frères Anglin.

© HarshLight from San Jose, CA, USA, CC BY 2.0, via Wikimedia Commons
Les seuls à avoir réussi à s’échapper 

En fait, Clarence, John Anglin et Frank Morris sont les trois seules personnes à s’être évadés du célèbre pénitencier des États-Unis. L’exploit est prodigieux puisqu’aucun autre prisonnier avant eux n’avait réussi. 

© Pelikan.sk / Facebook

Avec cette évasion, l’administration d’Alcatraz perd toute crédibilité et l’établissement ferme un an plus tard. En 29 ans d’activité, l’île-prison, que l’on surnomme, « The rock », ne comptabilise pourtant que 36 tentatives d’évasion. 23 d’entre eux ont été rattrapés et 10 autres ont été abattus.

Que sont-ils devenus ? 

Les gardiens ne se sont aperçu de cette folle évasion que le lendemain. S’organise alors une chasse à l’homme sans précédent. En vain ! Les trois prisonniers se sont littéralement volatilisés

Six semaines plus tard, le corps d’un noyé est découvert, mais son état de décomposition avancée ne permet pas de l’identifier

Les familles des disparus sont, quant à elles persuadées qu’ils ont survécu. « Bud » Morris, un parent proche, affirme que deux mois après l’évasion spectaculaire, il a reçu un appel de Frank et qu’il l’a vu en Californie. Frank Morris aurait refait sa vie là-bas. 

© arizona-dream.com

La famille Anglin en est persuadée également grâce à deux indices. Le premier est un mystérieux appel quelques jours après l’évasion à une habitante de San Francisco. En effet, la voix disait : « Je suis John Anglin. » Quant au second, il s’agit d’une carte postale envoyée à sa mère au Noël 1962 sur laquelle était écrit : « Pour ma mère, de la part de John. Joyeux Noël ! »

Aujourd’hui, la police américaine s’acharne encore aujourd’hui à résoudre ce mystère. Cette évasion fait partie de la légende d’Alcatraz. 

Soutenez Rélocos sur Tipeee