À Glasgow, un cône de signalisation coiffe le duc de Wellington

Tradition oblige, la statue équestre du duc de Wellington arbore un cône de signalisation orange et blanc depuis plus 35 ans à Glasgow. Pourquoi ? Personne ne le sait vraiment… Néanmoins l’œuvre de l’artiste italien Carlo Marochetti est devenue au fil du temps un véritable symbole de l’humour espiègle et de l’esprit bon enfant de la ville. (Image d’en-tête : © Copyright Andy Farrington and licensed for reuse under this Creative Commons Licence)

Le cheval a aussi eu le droit a son propre cône de signalisation. © Copyright Richard Sutcliffe and licensed for reuse under this Creative Commons Licence 

Cette statue équestre a été érigée en hommage à Arthur Wellesley, le 1er duc de Wellington en 1844. Depuis les années 80, des « vandales » placent à tour de rôle un cône de signalisation sur la tête du cavalier. Et parfois sur celle de son fidèle destrier ! Cette tradition légère est une manière habile de faire passer des messages aux passants.

« Jesus is Lord » (Jésus est Seigneur) © Copyright Thomas Nugent and licensed for reuse under this Creative Commons Licence

L’étonnante statue se trouve au centre de Glasgow, en face de la galerie d’art moderne de Glasgow.

Un projet de rénovation qui ne passe pas

Lassée d’intervenir une centaine de fois par an, et de devoir payer les frais de retrait du cône qui s’élèvent à 10 000 £ par an. La municipalité décide en 2013 de rénover la statue, afin de doubler la hauteur de son socle. Et de ce fait de la rendre inaccessible aux « poseurs de cônes ». Coût global du projet : 65 000 £. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que ce n’est pas du tout du goût des Glasvégiens.

En moins de 24 heures, plus de 10.000 personnes participèrent à une pétition en ligne pour protester contre la rénovation. De plus, le mouvement Keep the Cone (qui rassemble plus de 80 000 personnes aujourd’hui) est lancé sur les réseaux sociaux et déchaîne les passions. Face au tollé général, la municipalité se résout finalement à abandonner le projet. La déconnade peut ainsi continuer !

À Glasgow, la statue du duc de Wellington est sous bonne garde © Copyright Thomas Nugent and licensed for reuse under this Creative Commons Licence 
Soutenez Rélocos sur Tipeee